De la COP21 à CGLU Bogotá : Gouvernements locaux et citoyens au cœur des débats, selon Morsolin

DCIM100HPDVC

Antonio Aniesa presente le livre de Morsolin “Emancipaciones de Calle”

Le maire de Bogota, Gustavo Petro, est intervenu à l’invitation de la coalition internationale de l’habitat de la COP21. « La société voit sa mort en face — car c’est de cela qu’il s’agit avec le changement climatique —, mais les États sont incapables de changer », juge-t-il. « Nous atteignons les limites du système capitaliste ».

Dans sa ville, témoigne-t-il, le changement climatique « génère de nouvelles ségrégations sociales, car les plus pauvres sont obligés de s’installer dans les zones polluées ou là où le risque lié à l’environnement est le plus élevé. Cela intensifie nos luttes », conclut-il.

 « Nous devons ré humaniser les politiques publiques dans nos autorités locales », selon Manuela Carmena, Maire de Madrid.

“Nous devons penser un autre modèle de développement urbain avec la démocratie au centre”, selon Augusto Barrera, ex maire de Quito.

“Si se movilizan las ciudades se movilizan el mundo, hagamos una acción conjunta que muestre la fuerza de las ciudades. (…) Las políticas ambientales chocan con fuertes intereses económicos por ello debemos trabajar desde la alianza ciudadana”, selon Ada Colau, maire de Barcelona.

“Assurer les droits pour tous, notamment les droits à la ville” selon Gustave Messiah.

« Heureuse de renforcer la coopération entre nos villes avec mes amies Manuela Carmena, (Maire de Madrid) et Ada Colau, Maire de Barcelona », selon Anne Hidalgo, maire de Paris.

Les femmes de 40 cités investissent le Conseil de Paris pour parler développement, climat et égalité, selon Celia Blauel (Verts), Maire Adjointe de Paris à l’environnement, au développement durable, à l’eau, aux canaux et au plan climat énergie territorial.

Le Droit à la Ville a Bogotá

Le jeudi 19 novembre de 2015, la ville de Bogota (Colombie) a organisé une conférence pour présenter la première édition du Prix pour la Paix CGLU-Ville de Bogota. Le Prix pour la paix CGLU-Ville de Bogota récompense tous les trois ans une coalition de gouvernements locaux ayant mis en œuvre des initiatives pour la prévention des conflits, leur résolution, ou la consolidation de la paix, et qui ont eu une incidence positive. Le Prix a été presenté pendant le Séminaire International pour l’Éradication de la Pauvreté et le Droit à la Ville, organisé par la Commission Inclusion Sociale, Démocratie Participative et Droits Humains de CGLU.

« Le prix a pour but de faire reconnaitre le rôle important, mais souvent négligé, des gouvernements locaux en tant qu’acteurs de la consolidation de la paix, proposant ainsi une approche plus efficace de la résolution des conflits. En situation de conflit, les gouvernements locaux ont un rôle important à jouer : ils doivent veiller à ce que la prestation de services aux citoyens soit maintenue malgré un contexte difficile, et ils doivent promouvoir et faciliter la paix en tant qu’alternative à des conflits violents » selon Antonio Aniesa, gabinet du President Plaine Commune – Grand Paris et membre de la Commission Inclusion Sociale, Démocratie Participative et Droits Humains de CGLU, que ha présenté le livre « Emancipaciones de calle » de Morsolin (en préparation y a le vidéo de la interview).

Le Prix sera décerné lors du Congrès mondial de l’organisation internationale de Cités et Gouvernements locaux unis (CGLU), qui aura lieu à Bogota du 12 au 15 octobre 2016.

INFO :

http://www.cisdp.uclg.org/fr/actualites/nouvelles/lancement-du-prix-pour-la-paix-cglu-ville-de-bogot%C3%A1

 

Anuncios

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s